qui suis-je ?

liens utiles

livre d'or

accueil

galerie

me contacter

Qui suis-je ?


Rassurez-vous je ne vais pas vous raconter ma vie, ni vous retracer mon cursus... Mais seulement vous parler plus en détail de mon parcours artistique que j'ai succintement évoqué dans l'accueil de la galerie.

J'ai donc débuté la peinture à 13 ans et fait ma première exposition à 14 ans. Le vernissage fut d'ailleurs une galère ; comme j'étais alors le plus jeune peintre de France je n'ai pu échapper à l'assaut des médias (tv et presse écrite) et ai dû me prêter aux interviews.

C'est principalement avec la peinture à l'huile que je travaillais et on pourrait qualifier mon style, même si celui-ci n'est pas répertorié, d'hyperréalisme. De ce fait, à cause de ses rugosité incompatibles avec la précision des traits, je n'utilisais pas la toile pour support, mais, comme ''les anciens'', le bois. Mon but étant d'essayer d'égaler, tant au niveau du détail que du rendu final, la photo...
Et j'avoue être arrivée à un résultat probant qui a généré deux types de comportements.
les uns appréciaient la minutie du travail et prenaient une loupe pour découvrir ce qui échappait à leur oeil (signature, coups de pinceaux attestant que s'était bien de la peinture ou tout autre détail), les autres considéraient simplement qu'il ne s'agissait pas de peinture...
Finalement, sachant que l'essence même de l'artiste est de ''sortir du lot'', les réactions que ma perception de la peinture suscitait répondaient pleinement à mes attentes.

Mes thèmes de prédilection étaient les animaux et les natures mortes (dans l'esprit de celles réalisées par les peintres flamand du 18ème).
De plus, comme mon style se prêtait à cela et que ce créneau avait pratiquement disparu en France, je me suis spécialisée dans la réalisation de miniatures.

Par ailleurs, par manque de temps, je ne peins plus depuis quelques années, et regrette souvent d'avoir gommé ce mode d'expression de ma vie.

Mais mon plus grand regret est de ne pas avoir saisi l'opportunité quand on m'a proposé, à deux reprises, d'exposer dans des grandes galeries... J'étais ado et je n'avais pas compris que l'on me proposait de construire ma future vie professionnelle.

Cependant,le bilan de cette période est plutôt positif puisque j'ai vendu plus de 100 tableaux, dont 2 miniatures à un peintre (professionnel) parisien.

En conclusion, il y a plus de 5 ans, alors que j'envisageais de reprendre les pinceaux, j'ai découvert, à travers l'image de synthèse 3D et la DAO, le moyen de concilier la création artistique et l'informatique.Pour finir, comme au jour d'aujourd'hui je suis à la recherche de marchés nécessaires à la création de mon activité d'info-illustratrice, j'étudierai toute proposition entrant dans le cadre de mes compétences.